TurboPoker


Banner bonus 50

50€ Offerts sans dépôt + 100% / 500€
PMU poker



Bonus:

15€ Offerts

200% ===> 200€
PKR poker



Bonus:

10€ offerts + 100% / 500€

BetClic poker



Bonus:

1000€ + 23 freerolls / jour

Mypok



Bonus:

100% ===> 500€

Ce site est interdit aux moins de 18 ans



anipassion.com

mamie Bettencourt retrouve la memoire !

Aller en bas

mamie Bettencourt retrouve la memoire !

Message par carlabruno le Mer 26 Oct 2011 - 7:09



bonjour a tous

un accord entre le gestionnaire du patrimoine de la famille bettencourt et le patron de betclic fr. aurait ete annule le 15 juin 2011 ( investissement de 140 millions €)
voir article si dessous ;

Le mandataire de l'héritière de l'Oréal et Stéphane Courbit auraient convenu d'annuler les 140 millions d'euros d'investissement dans l'entreprise de ce dernier.


La paix sera-t-elle finalement signée au sein de la famille Bettencourt ? Selon le Point.fr, l'important investissement financier qu'était en passe de réaliser Me Wilhelm, pour le compte de Liliane Bettencourt, dans la société de jeux en ligne de l'homme d'affaires Stéphane Courbit, serait finalement annulé. Les deux hommes auraient trouvé un accord pour y mettre fin, apprend-t-on mercredi 15 juin. Cette information a toutefois été démentie un peu plus tard par Pascal Wilhem, le mandataire de la milliardaire, sur Europe 1.

Il faut rappeler que l'annonce de ce partenariat de près de 140 millions d'euros, qui devait s'étaler sur 10 ans, avait déclenché la colère de Françoise Bettencourt-Meyers, fille de Liliane. Cette dernière avait adressé il y a quelques jours une requête à la juge des tutelles de Courbevoie (Hauts-de-Seine), mettant en cause plus particulièrement Me Wilhelm, désigné par sa mère pour gérer sa fortune en cas de mise sous protection mais aussi un des avocats de BetClic, le site de paris de Stéphane Courbit. Dans cette missive, elle affirmait que des "prédateurs instrumentalisent" sa mère, visant Me Wilhelm.

Interrogé par Le Point, l'homme d'affaire avait déjà sous-entendu vendredi qu'il pourrait finalement annuler la transaction.

Par ailleurs, un an après le démarrage retentissant de l'affaire Bettencourt, des médecins désignés par la justice recommandent le placement sous curatelle renforcée de Liliane Bettencourt, comme le réclame sa fille après une réconciliation avec sa mère qui a fait long feu.


cette investiment a bien u lieu mais aucun remboursement et annulation !

le juge de tutelle c est apercu que le groupe betclic a bien recu ces fonds mais n a fait aucun remboursement sur le pret recu !

Le patron de Lov Group, Stéphane Courbit, n'a pas remboursé l'investissement de quelque 140 millions d'euros réalisé par Liliane Bettencourt dans sa société, auquel il s'était dit prêt à renoncer, a indiqué lundi l'avocate de la fille de la milliardaire.
Le patron de Lov Group, Stéphane Courbit, n'a pas remboursé l'investissement de quelque 140 millions d'euros réalisé par Liliane Bettencourt dans sa société, auquel il s'était dit prêt à renoncer, a indiqué lundi l'avocate de la fille de la milliardaire.

"On n'a pas reçu le moibndre remboursement", a déclaré à l'AFP Me Béatrice Weiss-Gout, conseil de Françoise Bettencourt-Meyers, confirmant des informations de Libération et de La Tribune.

L'avocate a toutefois précisé que la fille de Liliane Bettencourt et ses deux petits-fils, désignés par la justice comme tuteurs de l'héritière de L'Oréal, n'avaient pour l'heure pas engagé de démarche pour obtenir ce remboursement. "On fait le tour de la question" des investissements consentis par Liliane Bettencourt, a expliqué l'avocate.

Interrogé par l'AFP, Lov Group s'est refusé à tout commentaire.

Son patron, Stéphane Courbit, avait écrit en juin une lettre à Liliane Bettencourt lui proposant de "trouver une sortie" à son investissement qui avait suscité une vive polémique.

Liliane Bettencourt avait investi environ 140 millions d'euros dans une société de M. Courbit, ancien patron d'Endemol, par l'intermédiaire de l'avocat de l'héritière de L'Oréal, Me Pascal Wilhelm. Or l'avocat de Mme Bettencourt est aussi celui de M. Courbit.

Jugeant qu'il y avait là conflit d'intérêt, Mme Bettencourt-Meyers s'était retournée vers la justice.

Dans un communiqué, Liliane Bettencourt s'était alors déclarée "d'accord" pour "étudier sous des conditions précises les modalités d'un retrait de sa participation" dans la société de M. Courbit.

une question ; ou sont passe les 140 millions ?
et ils ont servi a quoi , ou a qui ?



avatar
carlabruno
Habitué As2pique
Habitué As2pique

Féminin
Age : 52

Date d'inscription : 17/12/2009

Nombre de messages : 677


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum